Recherche

Bernard Picart (1673-1733) – Etude d’hommes en habit

Les titres des mouvements des suites pour violoncelle de J.S. Bach viennent tous des danses de cour françaises, et il est communément admis que cette musique garde un fort lien avec les caractères et les formes de ces danses. Pourtant, et malgré quarante ans d’interpretations historiquement informées, la question de la réalisation de ce lien reste un sujet compliqué pour les musiciens d’aujour d’hui.

Pour le compositeur, ces titres étaient pourtant clairement plus que de simple références abstraites. A l’époque de Bach, la pratique de la danse imprégnait la vie sociale, et il était indispensable pour un musicien d’avoir une connaissance intime des danses à la mode. Les mouvements et les gestes de ces danses avaient donc inévitablement une influence profonde sur le style, et la manière d’appréhender toute musique associée à ces danses.

De 2009 à 2013, j’ai dirigé un projet de recherche en doctorat à l’Académie norvégienne de musique dans le cadre du Programme de recherche artistique norvégien, intitulé ‘Zum Spielen und zum Tantzen’, a Kinaesthetic Exploration of the Bach Cello Suites through Studies in Baroque Choreography (une exploration kinesthésique des suites pour violoncelle de Bach à travers l’étude de la chorégraphie baroque).

Le but étant d’étudier comment une pratique prolongée de la danse baroque transformérait mon interprétation des Suites de Bach, j’ai étudié et pratiqué les chorégraphies originales, leurs pas, mouvements et gestes, notamment auprès de Béatrice Massin, ma co-diréctrice de thèse, mais aussi lors des cours réguliers et stages avec Ana Yepes, Irène Ginger et bien d’autres experts du domaine.

Ce travail à également ouvert d’autres voies de réflexion et d’expérimentation comme par exemple l’application des tempi réellement historiques aux mouvements des suites, et la communication d’une compréhension plus physique de ces danses auprès d’un public d’aujourd’hui.

Les résultats artistiques du projet, un spectacle de danse intitulé “Inspired by Dance” ainsi qu’un enregistrement des trois premières Suites, sont accompagnés d’une thèse (ou “réflexion critique”).

Une version condensée de mon texte (en anglais), accompagnée du matériel audio et vidéo, a été publiée dans le Journal for Artistic Research, numéro 11 (novembre 2016). Lien direct au texte ici.